Je suis ravi d’annoncer 2 spectacles de ce qui sera la création de THE BOOKS OF COINCIDENCE. L’oeuvre est basée sur un livre d’artiste de 59 pages rempli de peinture, collage, dessin et un poème épique de l’artiste / poète sud-africaine Anne Graaff.

Pour cela, j’ai composé une pièce pour piano avec une version intégrant le traitement du signal en direct via ordinateur. Lorsque nous avons créé la première moitié de ce travail au Bowed Electrons Festival 2019 au Cap, nous n’avons pas pu intégrer pleinement l’utilisation de l’ordinateur et nous n’avons pu interpréter que la moitié du poème. Ces 2 spectacles à venir seront donc la première de l’œuvre intégrale telle que conçue à l’origine ainsi que la première de la version avec électronique. Pour l’assistance technique requise, je suis tout aussi ravi de collaborer avec le technicien du son Woody.

 

CONCERT 1

12 mars 20h00 à l’Atelier de la Main d’Or.

9 passage de la Main d’Or

75011 Paris

Réservation indispensable: david.tepfer@gmail.com

Ce concert comprendra également une lecture supplémentaire de la poésie d’Anne lue par elle-même et Mike Dickman.

CONCERT 2

21 mars, 16h00 au Festival Entre Temps, Manoir du Bel-Ébat.

2 avenue de Nemours, Avon.

Réservation indispensable: Réservez ici

Le concert à Avon est gratuit mais le nombre de places est limité, veuillez donc réserver.

Le site du Festival

À PROPOS DES LIVRES DE CO-INCIDENCE.

Artiste et auteur: Anne Graaff

Le livre d’artiste, The Books of Co-incidence, est une longue ballade en texte et en image. Le texte poétique séquentiel se faufile à travers les images.

L’œuvre d’art est un palimpseste, créé sur les pages d’un livre du début du siècle sur l’art et la religion. Maintenant, en utilisant à nouveau l’art, le livre jette un regard contemporain sur la nature et le contenu des religions sur lesquelles notre civilisation est construite. Dans la première partie du livre, je le décris:

“Un défilé rebelle à travers les religions, mes Dames de la Lampe, les nombreuses Madones”

J’utilise l’image de la Madone, sous de nombreuses formes, comme thème récurrent et liant dans l’œuvre. Elle est le guide à travers les voies labyrinthiques du sujet, la dame qui tient la lampe de guidage à travers les forêts sombres des idées enchevêtrées et des idéologies religieuses.

C’est une œuvre mystique, une tentative d’ouvrir la porte du sanctuaire intérieur, cœur secret de l’impulsion religieuse.

Le texte et l’image construisent ensemble l’édifice final.

Share This